Ginkgo Biloba

ginkgo-biloba Prevention du vieillissement cérébral, stimulation de la mémoire

Le ginkgo biloba est une curiosité : ni feuillu, ni conifère, il est l’unique représentant de son groupe botanique. Depuis 200 millions d’années, il a résisté à tout, y compris aux cataclysmes qui bouleversèrent la Terre à la fin de l’ère secondaire, quand disparurent les dinosaures. Et ce fut le premier arbre qui repoussa à Hiroshima au printemps suivant l’explosion nucléaire.

Il résiste à tout, aux maladies, aux insectes, aux pollutions indus- trielles, aux intempéries ... Et c’est tout à fait surprenant, mais certains ginkgos biloba majestueux et vénérables que l’on trouve en France, de nos jours, ont été plantés ... à l’époque de Charlemagne, il y a 1 200 ans !

Il est vénéré en Asie tel un arbre sacré, celui que l’on plante dans les temples et les palais pour les protéger, celui que les samouraïs gravaient sur leurs sabres. Sa feuille elle-même est unique dans le monde végétal, divisée en deux lobes (on dit bilobée, d’où le nom latin biloba). Les lutteurs de sumo, pour être invincibles, donnent à leur coiffure la forme de cette feuille.

Ses propriétés thérapeutiques ont été mises en évidence par un américain, Elias Corey, qui se vit remettre le prix Nobel de médecine en 1990 pour ses travaux sur la prévention du vieillissement cérébral grâce aux principes actifs spécifiques du ginkgo biloba : ginkgolides, flavonoïdes (quercétine, kaempférol) et proanthocyanidines (delphinidine, cyanidine).

On conseille le ginkgo biloba dans les problèmes de circulation veineuse (jambes lourdes et gonflées, varices, hémorroïdes) et artérielle (artérite des membres inférieurs, prévention des accidents cardio-vasculaires et prévention des accidents vasculaires cérébraux).

Mais son indication majeure est l’insuffisance circulatoire cérébrale. C’est une particularité qu’on a du mal à imaginer, et pourtant il y a dans

le cerveau humain 100 km de capillaires. Les capillaires sont des vaisseaux san- guins ainsi nommés car ils sont très fins, tels des cheveux.

Ces capillaires ont une double fonction : les artérioles apportent à nos milliards de neurones le combustible dont ils ont besoin pour fonctionner, et les veinules servent à éva- cuer les déchets du métabo- lisme cérébral. Si le sang circule mal dans les capillaires, le cerveau mal nourri fonctionne mal, c’est logique. Les indications du ginkgo biloba sont multiples :

■ Perte de la mémoire

■ Difficultés de verbalisation (Quand on cherche ses mots)

■ Maux de tête

■ Vertiges

■ Bourdonnements d’oreille

■ Baisse de l’audition

■ Baisse de la vision

■ Vieillissement cérébral

Le produit phyderma : MEMORISE

Memorise

Memorise

Stimule la concentration et les performances intellectuelles
22,90 €
5,5% taxe inclut